Déclaration de principe : « à toutes celles et ceux… »

Antony – Châtenay-Malabry – Bourg-la-Reine – Sceaux

A toutes celles et ceux qui rejettent le bilan désastreux du quinquennat Hollande/Valls/Macron,

A toutes celles et ceux qui refusent le programme de destruction sociale de François Fillon et celui aggravé du Front National,

A toutes celles et ceux pour qui la politique se doit de traiter sur un même plan l’urgence démocratique, l’urgence environnementale, l’urgence sociale et l’urgence économique.


Le rassemblement de ceux qui subissent la loi des 1% est plus que jamais une nécessité. Briser cette loi et sa violence passe par empêcher une victoire durable de la droite ou de son extrême.

Pour  l’élection présidentielle, le parti communiste soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon, qui ouvre une alternative à la « monarchie présidentielle » et au libéralisme économique.

Les élections législatives doivent elles aussi permettre de porter le combat pour une vie meilleure à l’Assemblée Nationale – l’état d’urgence permanent et le 49.3 nous le rappellent cruellement.

Tout nous pousse à faire front ensemble pour battre la droite et tous ceux qui nous imposent l’austérité, l’entre-soi et le sécuritaire. Même dans notre département des Hauts-de-Seine, la droite toute puissante peut être mise en difficulté. Patrick Devedjian n’avait été élu en juin 2012 qu’avec une faible avance.

A Antony, à Châtenay-Malabry, à Bourg-la-Reine, à Sceaux, montrons qu’il reste des citoyens aux convictions fortes pour faire barrage à ces politiques. Montrons que nous savons être rassemblés dans notre diversité, pour construire.


Des propositions fortes convergent. Qu’il s’agisse des 5 priorités de « l’appel des 100 », des 7 axes du PCF, ou des 7 points du projet de la « France Insoumise », des options évoquées par des militants du PS,  d’EELV ou par des citoyens qui par divers canaux médiatiques s’invitent dans le débat politique.

D’autres que nous, au niveau national, sont nombreux à appeler au rassemblement, dans des termes presque identiques aux nôtres. L’appel « où allons-nous?«  en témoigne.

Toutes ces propositions posent le même socle commun et incontournable ; celui du partage des richesses colossales créées par notre pays, d’une remise à plat démocratique, de la prise en compte immédiate de l’urgence environnementale, de la  réorientation de la politique européenne afin de préserver la paix et développer la coopération en Europe en rejetant les politiques absurdes actuelles de l’Union Européenne.

  • Répondre à l’urgence sociale
  • Urgences environnementale et économique
  • Droits et urgences démocratique pour rendre la parole aux citoyens
  • Pour une nouvelle Union européenne au service de la solidarité entre les peuples
  • Urgences pour un monde de paix et de liberté pour les peuples

Ces 5 axes sont ceux de l’appel des 100 . Pourquoi ne pas les choisir comme base de discussion? (L’intégralité du socle ici)

Nous devons dès maintenant nous rencontrer, échanger sur ce qui nous sépare et ce qui nous est commun car il nous faut pouvoir définir les lignes politiques communes qui seront portées par un-e candidat-e commun-ne. Nous devons surmonter les difficultés d’organisation et les réflexes partisans.


Nous n’imposons rien. Si vous êtes d’accord avec cette démarche, manifestez-vous. Proposez. Organisez. Et alors nous aurons une chance de tout faire changer dans notre circonscription, et dans tout le pays.

Déclaration publiée par les communistes d’Antony, de Bourg-la-Reine, de Châtenay-Malabry et de Sceaux.

DES RENCONTRES ONT EU LIEU SUITE A CET APPEL:

Publicités